Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeanne
plume de Colibri
avatar

Féminin Nombre de messages : 25
Localisation : Ville de Québec
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Tempête   Mar 22 Jan - 20:53

J'aime les tempêtes de neige. Presque tous les québécois les aiment en fait. C’est un moment particulier dans nos hivers. Une pause obligée dans un monde qui va trop vite. Une tempête de neige on la prévoit. Quelques jours avant, la plupart du temps, et dès la première annonce, les gens commencent à en parler.
"Tu as vu, on nous annonce une tempête pour vendredi !"
- Oui mais on est seulement mardi, ils ont le temps de changer d’idée.

Et c’est parti. S’il fait tempête, moi je fais ceci …et zut nous nous avions prévu d’aller faire la farniente dans Charlevoix… oui mais peut être que …

Elle est déjà là. C’est qu’on les connaît bien, ces tempêtes blanches qui nous visitent depuis notre plus jeune âge. Alors on les imagine d’une fois à l’autre. Oui tu te souviens c’est comme celle qu’on a eu en 70 … On les espère, on les attend, parfois quand on doit absolument se déplacer, on les redoute. Dès le matin prévu, on ouvre les rideaux… ça y est… elle est là…
Une tempête de neige ça habite toutes les dimensions. Il y a comme un parfum. C’est un parfum froid, humide, on dit "ça sent la tempête …" En fait comme les orages d’été que vous connaissez et dont on sent l’ozone. La tempête de neige a son parfum bien à elle. Comme un parfum de métal froid, difficile à rendre avec les mots.
Une tempête, c’est bruyant. On entend le vent dans les arbres. On l’entend caresser les maisons, les bousculer parfois. Il y a la neige qui frappe les fenêtres en rafales plus ou moins espacées.
Une tempête de neige ça se voit. C’est comme un rideau de blanc qui tombe du ciel. On n’y voit plus à 100 ou 200 mètres et parfois moins. Ce sont des tourbillons de neige qui repartent vers le ciel, soulevés par le vent. La lumière est remplie de flocons blancs et la nuit, les réverbères les font paraître indénombrables. Dans les phares des voitures, les flocons courent au suicide.

Si vous étiez avec moi, vous de vos bouts du monde, je vous amènerais avec moi dans la tempête. Nous partagerions le plaisir de la caresse sauvage du vent sur les visages. Vêtus comme des touaregs des neiges, avec des fentes pour les yeux, nous marcherions dans cette matière blanche plus dense que les nuages mais moins que le sol. La respiration chaude qui s’accumule dans le foulard froid … les cils qui se chargent doucement du poids des flocons qui s’y collent … le front qui se courbe naturellement vers le sol…

Une tempête de neige c’est aussi ça, humilité et impuissance. Plaisir de l’impuissance, farniente sans culpabilité. Tous les gens que vous aimez sont bien à l’abri, serrés contre vous autour d’un feu de cheminée . La journée s’écoule doucement, comme au ralenti. Tout ce qui était prévu est annulé. On ferme les écoles. On sort les films, les livres, tous on se colle l’un contre l’autre dans cet espace de repos imprévu. De temps à autre, on regarde par la fenêtre…Tiens on dirait que ça ralentit et bien … elle aura été moins grosse que prévue.
Une tempête de neige, c’est aussi des conditions de route difficiles et parfois des accidents tristes, mais ce n’est pas une catastrophe naturelle. Ca fait partie des conditions climatiques normales de mon pays. Tous les québécois ont des souvenirs de tempêtes plus précieux les uns que les autres. Souvenirs de courage, ou souvenir de douceurs blanches, souvenirs de frustration ou de bonheur inattendu, mais souvenirs de tempête de neige.
Une tempête c’est aussi un après. Comme un grand silence à la fin d’un concert. Les gens sortent. Ils se parlent de la tempête. Ils sortent leur pelle …Tout est blanc, le temps est doux habituellement. Les gens marchent au milieu de la rue, les trottoirs ne sont pas dégagés encore.

Tiens on dirait bien que celle-ci se calme. Il neige à peine. Le vent se tait….......

Jeanne
Revenir en haut Aller en bas
http://fragmentsbleus.blogspirit.com/
 
Tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: AUTRES TEXTES (COURTS) :: MONOGRAPHES, MINI TEXTES POETIQUES, LYRIQUES-
Sauter vers: