Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nelly Arcan - A ciel ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louise
plume de Colibri
avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 27
Localisation : Caen
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Nelly Arcan - A ciel ouvert   Lun 21 Jan - 23:27

L'indifférence était un état qui l'avait longtemps consternée parce qu'elle en était incapable, étant ce vide qui la laissait seule, ce vertige pour elle qui le voyait de l'exterieur, ce ni chaud ni froid du sentiment qui était son envers, le degré zéro de la réaction qui lui faisait si mal, réduite à ce zéro, même pas digne de mépris. l'indifférence des uns ne manquait jamais de remuer les autres, concluait-elle quand elle y pensait, les autres qui, face au trou, passaient par toute la gamme des émotions, éprouvaient à revendre.

[...]

Julie avait pour Rose une éspèce de compassion intellectuelle. Elle savait avoir été cela pour Steve, une chienne flairant la trace de ses pas en redoutant d'être repérée, un être courbé qu'il fallait épargner et dont il fallait s'accommoder. Comme Rose elle avait vu la saloperie d'une autre raser sa vie. Il lui semblait que les histoires étaient destinées à se répéter en voyageant d'une existence à l'autre, que chaque femme était fatalement la salope d'une autre femme.

[...]

L'acharnement esthétique, soutenait Julie, recouvrait le corps d'un voile de contraintes tissé par des dépenses extraordinaires d'argent et de temps, d'espoirs et de désillusions toujours surmontées par de nouveaux produits, de nouvelles techniques, retouches, interventions, qui se déposaient sur le corps en couches superposées, jusqu'à l'occulter. C'était un voile à la fois transparent et mensonger qui niait une vérité physique qu'il prétendait pourtant exposer à tout vent, qui mettait à la place de la vraie peau une peau sans failles, étanche, inaltérable, une cage.
"Ce sont les Femmes-Vulves, répétait-elle, expression trouvée sur le vif qui la faisait rire. Les Femmes-Vulves sont entièrement recouvertes de leur propre sexe, elles disparaissent derrière."

[...]

Les hommes, avait-elle constaté, restent frères devant la vulgarité des hommes mais sont pris de nausées devant celle des femmes, ces femmes qui d'après son père ne pouvaient pas boire leur bière à même la bouteille, ne pouvaient ni jurer ni fumer, ces femmes qui devaient se montrer discrètes à tous les niveaux, surtout à hauteur de la bouche.

[...]

Sur les autres écrans Musique Plus, des jeunes femmes nues qui dansaient sans se regarder, les unes aux côtés des autres, montrant leur cul les unes contre les autres, solitudes ennemies réunies autour d'un homme, Chef de la horde, le chanteur de hip-hop, couvert d'or, entouré de l'ondoiement des hanches qui donnaient accés aux chattes, des trous qui n'avaient jamais d'enfants. Puis Oprah, des femmes obèses des larmes de femmes qui ne danseront jamais autour d'aucun chanteur de hip-hop, qui jamais ne seront invitées à se combattre les unes les autres par le cul, des femmes qui s'offraient pourtant, mais en pure perte. Puis des publicités, des peaux et des corps avant et après, des peaux acnéïques guéries, des peaux ridées déridées, des tours de taille à rebours, qu'on fait maigrir vers les mensurations de l'adolescence.
Revenir en haut Aller en bas
http://desvisages-desfigures.skyblog.com
 
Nelly Arcan - A ciel ouvert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: CITATIONS :: TEXTES D'AUTEURS-
Sauter vers: