Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le shah vint à avoir un chat chaud bouillant.... Myrabelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myrabelle
plume de Colibri


Féminin Nombre de messages : 15
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Le shah vint à avoir un chat chaud bouillant.... Myrabelle   Mar 8 Jan - 19:45

Le shah vint à avoir un chat chaud bouillant qui sautait sur tout ce qui bougeait, sans des questions avant se poser, sans faire cas de l’état de son âme : il s’en fichait de faire pour les souris des drames, et leur ôtait la vie sans un merci. Un jour, le chat de ce shah but un soupçon de vin. Le peu de vin que le chat du shah but, avait rendu le chat pas tout flamme tout feu, et même pas tout fou du tout : tout mou ! Touffue était d’ordinaire sa crinière… alors qu’en cet instant, ce fut le contraire : elle se défaisait facilement… tellement facilement que des souris la prirent et rirent, et ligotèrent avec, le chat du shah, par peur qu’il les mange.

Mais étrange, le chat du shah ne protesta pas, non, pas ! Il rit lui aussi. Si ! Un sourire de souris, c’est déjà spécial, guère normal, et celui du chat du shah le fut aussi, on aurait dit qu’il avait profondément, sans être trop dément, décidément, envie d’être gentil !

Les souris encore méfiantes mais pas pour deux sous, ni pour deux soucis méchantes, le regardèrent, l’observèrent longtemps… jusqu’à ce qu’elles surent, qu’elles sentirent combien leur attachement pour lui était vivant. Alors, elles le détachèrent doucement, tout en tremblant, ce chat charmant, car elles lui avaient donné leur confiance, et s’aperçurent, surprise ! qu’il était devenu, via les réactions engendrées par le brin de vin, chatouilleux !
Si bien que, par la suite, quand elles voyaient que le chat s’agitait, elles s’abritaient, et peu à peu, sortaient armées de pinceaux et ou de plumes, ni deux ni une, chatouiller le chat qui se calmait et redevenait très sympa : ce chat quel pacha pénard, de sang chaud, passa à sang tiède : ni froid, ni chaud. Son attitude détachée, zen, l’avait, des folies, détaché, lui, jadis détaché par les souris, lui valut une renommée de chat sensible et doux auprès duquel on pouvait si on le voulait prendre des conseils de : comment la colère, distancer, car, contrairement à avant où il courait après plusieurs lièvres, euh, veux-je dire plusieurs souris…, il réfléchissait avant d’agir afin d’anticiper, pour mieux, à sa vie et à celle des autres, participer, et le faisait tranquillement sans se précipiter. Même le shah lui demandait de l’aide. Si bien que le chat du shah devint presque le chef du shah, en toute Chamitié ! Cha alors !
Revenir en haut Aller en bas
http://myrabelle.poevie.free.fr
 
Le shah vint à avoir un chat chaud bouillant.... Myrabelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: AUTRES TEXTES (COURTS) :: SAYNETTE, SKETCH, THEATRE, SCENARIO-
Sauter vers: