Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mes amis les Belges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oncle Ben
plume d'Albatros
avatar

Masculin Nombre de messages : 1339
Age : 79
Localisation : Biarritz
Date d'inscription : 19/11/2007

MessageSujet: Mes amis les Belges   Lun 19 Nov - 20:53

J 'ai passé de fabuleuses années dans ce pays , cher à mon coeur ; les évênement actuels me touchent énormément [i]

MES AMIS LES BELGES

Mes amis les belges, ressaisissez-vous !! A Bruxelles, votre capitale cosmopolite j’ai vécu 2 merveilleuses décades à vous côtoyer, à découvrir, vos cultures, vos modes de vie, si différents des nôtres. Je me suis vite senti chez moi, chez vous, tant vous êtes accueillants. J’aime votre accent, vos belgicismes, vos trams, vos pistes cyclables, la chaleur de vos foyers, vous les gens du Nord qui habitez de belles maisons, possédant tous comme vous le dites curieusement une <<brique dans le ventre>>.

Habitant l’un des pays fondateurs de l’ancien Marché Commun vous avez accueilli les institutions européennes, la Commission, le Parlement, le Conseil des ministres ; vous avez de nombreux artistes parmi vos compatriotes : Brel, L Fabian, Maurane, R Devos, de nombreux acteurs, sans oublier vos peintres flamands….Je citerai bien sûr votre championne de tennis que j’admire tant, Justine Henin ; j’en passe et des meilleurs.

Bruxelles est une ville attractive, avec ses musées, ses théâtres, celui de la Monnaie ou j’ai assisté à de nombreux spectacles (concerts, ballets), sa Grand- Place à nulle autre pareille, la place des Sablons et ses antiquaires, le parc du cinquantenaire, l’Atomium…Dommage, vraiment que vos architectes n’aient pas su rebâtir en harmonie avec l’ancien vos modernes buildings. !!

Je ne sais pas pourquoi vous ne pouvez vous empêcher de vous qualifier de << petits belges>>, comme si vous ressentiez un léger complexe vis-à-vis de vos voisins d’outre Quiévrain. Pourtant vous n’avez franchement rien à nous envier :

A titre d’exemple, dans les années 70 votre plat pays possédait des milliers de kms d’autoroutes, sans péages, éclairées la nuit (aie, les économies d’énergie), je pouvais capter 30 chaines TV, grâce au câble. Dans le domaine de l‘environnement, très vite le tri sélectif a été mis en place avec 3 poubelles de couleur différente. Je pourrais en citer plein d’autres.

Par ailleurs, il ne faut surtout pas oublier que la Belgique fonctionne selon un régime de monarchie constitutionnelle, le roi jouant un rôle beaucoup plus important que sa gracieuse majesté.

Mais Bruxelles n’est pas toute la Belgique, c’est la capitale, certes mais un petit îlot confiné entre 2 provinces devenues antagonistes la Flandre et la Wallonie et pour faire plus simple oublions l’enclave d’Eupen et Malmédy ou l’on parle l’allemand. Hélas, la coexistence linguistique n’a pas pu s’y opérer comme à Bruxelles ou tous les textes sont rédigés dans les 2 langues, ce qui bien sûr double le tonnage de papiers (ce qui n’est pas non plus bon pour l’environnement !). Je me souviendrai toujours sur le plan professionnel de discours interminables prononcé par des orateurs passant successivement et à plusieurs reprises d’une langue à l’autre : je n’en comprenais, bien sûr que la moitié.

Mais le petit royaume de Belgique, créé, il y a près de 3 siècles semble sur le point d’imploser : il existe une sorte de haine latente entre 2 communautés qui n’ont pas su faire preuve de solidarité au cours des dernières décades. La région francophone a connu une ère de richesse sans précédent au milieu du siècle dernier à une époque ou charbon, sidérurgie, papeteries étaient le nerf de l‘économie : les villes florissantes se nommaient Mons, Namur, Liège. Les néerlandophones étaient les pauvres ; beaucoup ne possédaient pas de toit ; ils souffraient de la domination et de la suprématie économique de leur voisin.
Progressivement, la tendance s’est inversée ; la richesse s’est déplacée dans les zones portuaires d’Anvers, Gand, Ostende…c’est la que se retrouvent les nouveaux riches nationalistes et revanchards. Suite à l’hégémonie prise par les nationalistes extrémistes de droite s’est constitué au niveau politique dans la région d’Anvers ce qui est appelé un<<cordon sanitaire>>, drôle d’appellation ,admettez le, composé de l’alliance de tous les autres partis pour empêcher que ceux-ci ne prennent le pouvoir ; elle est comme cela la Belgique.

Je m’inquiète sincèrement pour votre avenir et je crains que vous n’atteigniez prochainement un point de non retour. La décision, prise récemment par votre parlement de diminuer les prérogatives de la minorité francophone de la région de Bruxelles, dans des communes telle que Halle et Vilvoorde me paraît lourde de conséquences. Et pourtant votre pays paraissait être un exemple de fédéralisme aux yeux des défenseurs de l’Union Européenne.

Je n’ai jamais rien compris avec votre mode de fonctionnement, avec l’existence d’un nombre considérable de ministres tant régionaux que fédéraux, mais cela tournait comme par magie. Et actuellement vous m’amusez encore plus ; car, alors que vous êtes confrontés à une crise de régime, sans précédent, n’ayant plus de gouvernement en place depuis 5 mois, hé bien la machine constitutionnelle tourne rond comme si de rien n’était. Une fois de plus, c’est peut-être votre roi que vous respectez tous qui réussira peut-être à sauver votre union et votre cohésion ; sinon, l’on peut craindre le pire, même si vous vous êtes déjà relevé de situations qui semblaient déjà irréversibles.

Mais n’est-ce pas le signe des temps : les pays de la vieille Europe tout comme ceux de l’ancien bloc communiste éclatent en multiple parcelles : Tchéquie, Slovaquie, Bosnie Serbie, Kosovo….Dans une nation comme l’Espagne, Catalogne et Pays basque se détachent progressivement de leur pouvoir central.
L’on se dirige à petits pas d’une Europe des nations à une Europe des régions.
Est-il raisonnable de penser que vous vous dirigiez vers un séparatisme pur et dur ? Est-il saugrenu de croire que la Wallonie puisse être un jour rattachée à la France comme cela semble être le vœu de certains de ses habitants ? Et que deviendrait mon Bruxelles bien aimé ou j’ai tant bruxellé et noué tant d’amitiés.

Amis belges, j’ai vécu chez vous des moments très forts, j’y ai traversé des moments de grandes joies et d’immenses peines.
Chez vous, je me sens chez moi ; conservez s’il vous plait votre particularisme si précieux, votre hymne national ! ; restez vous-mêmes ! : vous me manquez.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mes amis les Belges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: AUTRES TEXTES (COURTS) :: MINI ESSAIS, TEMOIGNAGES, MERCURIALES-
Sauter vers: