Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pivoine d'Hélène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kareikala
plume de Colibri
avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 23/03/2014

MessageSujet: Pivoine d'Hélène   Dim 23 Mar - 15:54

Pivoine d'Hélène



Minuit. L'église sonne.
Pour une folle, treize coups tonnent.
Allongée sur les marches, une femme de blanc,
Tenant entre ses mains comme une pivoine...
Un homme sous l'arche, en noir, devant,
Assis, religieux comme un moine
Fleur merveilleuse, pivoine de mon désir,
Je n'ai que toi, qu'une chose à t'offrir :
Mon amour, en veux-tu ?
Hélène n'a jamais pu !

Pourtant ce que je propose
Est le rubis précieux
Criant d'apothéose
d'un amour audacieux !
Le rouge de ton pétale sublime
A mesure que le temps s'effraie !
Ses lèvres, d'antan succulentes, s'abiment
A vouloir l'imiter en de pâles effets

Si tu voulais bien prendre vie
Car je le vois, oui, tu grossis
Notre mariage serait scellé
Sous cette arche d'éternité

Unis à jamais,
Défiant toute autorité

Je te le promets
La noirceur de ta sève, suçante,
En quête de vie imminente
Dans l'échange, ne sera plus obligée

O ma fleur, mon âme, ma vie !
Toi au moins tu m'appartiens...
Mon soleil, ma lune, ma lubie !
J'ai sacrifié aux besoins de nos liens

Je l'aimais mon Hélène
Amen !
Ah je l'aime, je l'aime et l'aime toujours,
A jamais ce voyage est sans retour
Mon espoir en toi s'effondre
Ma fleur : tu ne peux répondre !

Ses lèvres me paraissent plus rouges qu'avant
Mais mon Dieu, qu'ai-je fait, tout ce sang !
Ses lèvres me parlent, m'appellent...
Ai-je dit succulentes , oui charnelles !

Pivoine merveilleuse, fleur de ton désir
Je suis la touche fatale ; la mort respire,
Ma sève rouge s'étale,
Coule et dévale
A travers deux monts exposés
La gorge d'Hélène est touchée !

Non ! Hélène tu es mon parfum d'Eden
Ma lumière de vie, mon espoir du jour
Lève-toi ma morte, mon amour
C'est la fin du début de la haine
Malheur à toi pauvre sot
Tu me donnes ton amour et l'ôte aussitôt
Le treizième coup sonne. Voilà ta destinée
A ma demande, soufflons notre dernier baiser
Il est minuit. Douze coups ont sonné.
Une femme de rouge, souillée,
Se lève, lèvres ensanglantées
Un homme qu'elle connait, allongé
Tenant à pleine main un couteau, planté
En plein cœur, tout ouvert, faisant couler
Le sang de quelque vie, volée
Sur une bouche, entre-baillée

Est-ce bien toi Hélène ressuscitée ?
Revenir en haut Aller en bas
bruno
plume de Pelicanus MODERATEUR
avatar

Masculin Nombre de messages : 1030
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Dim 23 Mar - 18:13

Très intéressant, par la forme et par le fonds, tous deux originaux. Cela mérite un approfondissement certain, mais à première vue il y a sans doute une ambigüité voulue entre un duo et une confession solitaire qui prendrait un deuxième personnage à témoin.

_________________
La paix est toujours en nous, c'est nous qui ne sommes pas toujours en elle.
Revenir en haut Aller en bas
igribouille
plume d'Albatros
avatar

Masculin Nombre de messages : 1031
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Dim 23 Mar - 19:54

la fin me fait penser à "comme un pt'it coquelicot mon âme" des compagnons de la chanson sauf que là c'est une pivoine  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
andy
plume d'Ibis
avatar

Masculin Nombre de messages : 431
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Dim 23 Mar - 21:38

bon, je suppose que ce n'est pas par hasard que des strophes sont à gauche, au centre ou à droite et que des vers sont en italiques  Wink 
ça doit constituer une clef pour trouver le sens exact de l'histoire  scratch 

mais je trouve qu'il y a une ambiance un peu gothique par les mots, et orientale par le fonds ( il y a un comme un destin inéluctable assumé comme dans les manga )
Revenir en haut Aller en bas
Mary
plume de Mésange


Féminin Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Dim 23 Mar - 23:48

j'aime bien, je pense que c'est à la fois un poème d'amour et un poème métaphysique  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
plumoqueur
plume de Pluvian
avatar

Masculin Nombre de messages : 238
Localisation : R.P.
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Lun 24 Mar - 16:54

Moi également. J'y vois une notion de sacrifice bien présente dans les œuvres de composition asiatiques. C'est renforcé par la pivoine qui a un symbolisme important en Asie : fleur qui a la plus grande efflorescence, elle est le symbole du printemps (comme l'été a le lotus, l'automne le chrysanthème et l'hiver le prunus). Elle signifie l'espoir, la promesse, l'amour et l'honneur.
L'impression générale que me donne ce texte est celle d'un amour déçu volontairement sacrifié sur l'autel d'un idéal plus grand ; cela pourrait être la danse d'après ce que j'ai lu de ta présentation Kareikala  Wink
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Pivoine d'Hélène   Mer 26 Mar - 16:03

Le symbolisme de la pivoine est comparable en occident, puisque elle était connue des grecs les plus anciens. Son nom vient de son appellation en grec païonia , dérivée elle-même du nom d'un thérapeute mythique, Païon, qui aurait guéri Hadès grâce à cette fleur d'amour. C'est la fleur archétypale de la féminité, qui était réputée croître et décroître selon les phases lunaires. Hippocrate, figure historique de la médecine, la conseillait pour les troubles des règles féminines.

Le belliqueux Arès a également été guéri grâce à cette fleur, mais ne dit-on pas que l'amour guérit tout ?  Wink

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pivoine d'Hélène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: AUTRES TEXTES (COURTS) :: MONOGRAPHES, MINI TEXTES POETIQUES, LYRIQUES-
Sauter vers: