Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La corrida

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
debby1304
plume d'Alcyon MODERATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 2063
Age : 66
Localisation : là où l'amour me garde
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: La corrida   Dim 11 Juil - 14:02

en cette période de vacances et de férias, j'ai eu envie de vous mettre cet ancien texte, en espérant qu'il vous fasse rire...

La corrida

Nous étions, tous deux, devant nos verr’s, bien installés
Sous un parasol, à la terrasse du Grand Café ;
Deux touristes, à Séville, en cette fin de journée,
Heureux mais si fatigués d’avoir tant et tant marché
Bien tranquilles, nous nous reposions tout en écoutant
Le murmur’ de la fontaine, les rires des enfants.

Qu’est ce qui m’a pris, tout à coup, de vouloir
Aller aux arènes, juste ce soir
Tu m’as dit « j’irai pas, c’est trop barbar’ »
Moi, j’ai prétendu « mais non, c’est un art »
Tu as discuté mais tu as cédé
Comm’ tu m’aimes, tu m’ as accompagnée.

Et nous voilà bientôt, mal assis, en haut des gradins
Entre une matrone en noir et ses deux gamins ;
Nous voyons, tout en bas, dans les loges officielles,
Tous les beaux messieurs et les élégantes demoiselles
Echanger des regards, se faire des confidences
En attendant que l’antique spectacle commence

Voici que paraît le matador ; le silence se fait
Les hommes détaillent son galbe, son mollet parfait
Les femmes se pâment devant son habit de lumière
La muleta sur le cœur, il avance droit et fier,
Sûr de lui, il salue son public d’une main levée
Ramasse le mouchoir qu’une amoureuse a lancé.

Qu’est-ce qui ma pris, tout à coup, de vouloir
Aller aux arènes, juste ce soir
Tu m’as dit « j’irai pas c’est trop barbar’ »
Moi j’ai prétendu « mais non, c’est un art »
Tu as discuté mais tu as cédé
Comm’ tu m’aimes, tu m’as accompagnée.

Mais voilà que s’ouvre le toril, jaillit le taureau
L’œil noir, le front buté, il s’élance au galop.
En l’espace d’un instant, il a traversé l’arène
Culbuté le picador d’un élan que rien ne réfrène
Et, pour finir, de ses cornes aux pointes acérées,
Il embroche le matador sous les cris, les olé

Qu’à-t’il pu arriver ? d’un coup le public est muet
Le taureau parade devant le corps ensanglanté
Balance le front pour saluer de tous les côtés
Puis, planté au centre la piste, l’air belliqueux
s’en vient réclamer de l’homme les oreilles et la queue !

_________________
Le mot est l'homme, sa mémoire et son devenir (E.Jabès)
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1755
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: La corrida   Dim 11 Juil - 18:45

Qu'il nous fasse rire, oui, et un peu en nous faisant grincer des dents, tout au moins en ce qui me concerne, car je n'apprécie pas cette actvité. Se réjouir festivement et publiquement de la mise à mort gratuite (non pour survivre) d'un animal me révolte profondément. Alors je sais qu'on peut dire que c'est une tradition culturelle, mais du temps des anciens grecs la pédophilie avec des mignons, jeunes garçons mineurs le plus souvent achetés à leur famille était aussi une tradition, mais ce n'est pas pour cela qu'elle serait admissible aujourd'hui !

Alors oui, Debby, j'apprécie beaucoup cette satyre humoristique dans la ligne de la chanson de Chantal Goya (ce matin , un lapin a tué un chasseur) , et c'est fait de manière attrayante et vivante style récit de voyage, pas du tout pontifiant ou moralisateur ... en plus c'est touchant avec les dialogues qui rendent présentes certaines personnes évoquées Wink

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.
Revenir en haut Aller en bas
debby1304
plume d'Alcyon MODERATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 2063
Age : 66
Localisation : là où l'amour me garde
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: La corrida   Dim 11 Juil - 21:09

tu as raison, Teliss, quand j'ai écrit ce texte, je ne voulais pas engager un débat entre les pro et les anti-corrida...
j'avais juste envie de faire sourire mon amour avec une petite histoire imaginaire...
en effet, Dan et moi ne serions jamais allés voir une corrida... pour les raisons que tu évoques...
ce n'est d'ailleurs pas une tradition française puisqu'elle a été importée d'Espagne chez nous par l'impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III...
la France n'avait jamais pratiqué que les courses de taureaux dans les rues et non dans une arène...

_________________
Le mot est l'homme, sa mémoire et son devenir (E.Jabès)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La corrida   

Revenir en haut Aller en bas
 
La corrida
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: POEMES :: poèmes de DEBBY1304-
Sauter vers: