Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Biographie de Jack Harris (Jack Harris)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bruno
plume de Pelicanus MODERATEUR
avatar

Masculin Nombre de messages : 1029
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2007

MessageSujet: Biographie de Jack Harris (Jack Harris)   Jeu 21 Jan - 19:01

Citation :
Biographie, par Claude Lubac

Né le 24 novembre 1940 à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, Jack Harris est sans aucun doute le poète le plus original de sa génération. En effet, ce personnage hors du commun a connu un parcours professionnel des plus hétéroclites. Parallèlement à la carrière artistique qu'il mène depuis l'âge de neuf ans comme imitateur dans un premier temps, puis en qualité d'auteur-compositeur-interprète tout autant que poète, il a exercé tour à tour comme mécanicien dans la Marine Nationale, technicien dépanneur en radio-télévision, mécanicien dans un laboratoire du Service des Eaux de la Ville de Paris avant de devenir éléctronicien au service des Grands Travaux de la Ville de Paris.

Agent de Police Judiciaire au commissariat de Chauny dans le département de l'Aisne, il exerce la même fonction deux ans plus tard à Blonville-sur-mer dans le Calvados. Il abandonne cette profession pour devenir critique dans l'art pictural et rédacteur en chef de la revue "Standing", revue qui couvre l'ensemble de la Côte Fleurie. Durant le même temps, il assure la nuit la sécurité incendie aux chaudières du casino d'été de Deauville. Par la suite, il crée un premier atelier d'art, ainsi qu'un café-théâtre au village artisanal de Guillaume-le-Conquérant, à Dives-sur-mer, avant de revenir sur la banlieue parisienne où il devient taxateur et déclarant en douane dans le fret aérien à la société Air-Sea International.


Victime d'une seconde paralysie qui l'immobilise dix-huit mois, il quitte la banlieue parisienne pour créer un atelier d'art à Annonay, en Ardèche, où il va assumer à la fois ses nombreuses activités artistiques scéniques, son atelier de créations d'art (imprimerie, fabrication de santons, de bougies, de soldats de plomb, etc...) ainsi que ses fonctions de journaliste à l'hebdomadaire "La Chronique", sans oublier ses multiples responsabilités au sein d'associations diverses.

Atteint par une troisième paralysie partielle qu'il parvient une fois encore à surmonter, il quitte l'Ardèche pour un petit hameau de l'Aude -Clermont-sur-Lauquet - où il va être persécuté par les élus en place à tel point qu'il perd la totalité de ses biens, mais encore la santé de sa famille est atteinte ainsi que la sienne propre, d'ailleurs il est rapidement reconnu invalide, sans pouvoir parvenir à obtenir à ce jour le moindre dédommagement de la part de la justice.

Début 1996, il vient se réfugier à Cendrieux, petit village placé au coeur du Périgord, où il vit désormais en paix, loin de l'agitation des hommes.

Servant dans la Marine, si Jack Harris, poète, avait en 1962, puis en février 1963, obtenu du Ministre des Armées, l'autorisation de publier ses oeuvres, il s'est vraiment révélé au public en mars 1975, date de la publication de son premier livre de poésies qui comportait deux cent dix pages. Policier à cette époque, Jack Harris avait fait l'acquisition d'une petite imprimerie d'école selon la méthode Freinet et, avec l'aide de son épouse et de ses enfants, il avait imprimé et relié l'ouvrage tiré à deux cent cinquante exemplaires. Le second volume fut réalisé quelques mois plus tard de façon identique. Alors qu'il était devenu rédacteur en chef de la revue "Standing", un imprimeur de Lisieux lui fit don d'une vieille pédalette datant de 1870, venue tout droit de Boston, aux USA, ainsi que de nombreuses casses de caractères dont certains dataient de l'année 1740. Ainsi le poète imprima la quasi totalité de ses ouvrages jusqu'en 1993, date à laquelle sa presse fut endommagée par l'insalubrité du logement que lui avait loué la municipalité de Clermont-sur-Lauquet.

Palme d'or de l'Académie du Disque de Poésie, Prix de l'Originalité du Festival Littéraire de Honfleur, Grand Prix du Salon des Arts et des Lettres de Saint-Pierre sur Dives, Bravos d'Or du Cercle des Poètes et Artistes Indépendants de la Région de l'Aulnoye, Diplômé du prix Armand Got au XXème Grand prix de la Ville de Bergerac en 2001, puis en 2006, cet auteur travaille toujours, encore et encore, dans son refuge périgourdin avec un acharnement qui ne peut que nous étonner. Enfin, le 22 Février 2006, il lui est attribué à Genève la haute distinction d'"Ambassadeur Universel de la Paix"

Après la publication de son dernier roman "Les deux coeurs" qui comporte pas moins de 10.248 alexandrins, Jack Harris édite en fin 2005 un nouveau roman "Les amants de coeur" qui, toujours en vers, en comptera 11.536, et qui sera sans nul doute l'un des plus longs romans versifiés dans l'histoire de la littérature française.

Ainsi que l'a noté le regretté Michel de Saint-Pierre sur l'un des livres d'or de son ami poète : "Jack, tu dois continuer à chanter malgré la méchanceté des hommes, parce qu'il reste des fleurs et des oiseaux".

Claude Lubac - Copyright 2006

(une biographie plus complète, rédigée par Frédéric France est disponible sur simple demande à l'adresse harris.jack@wanadoo.fr)

_________________
La paix est toujours en nous, c'est nous qui ne sommes pas toujours en elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
Biographie de Jack Harris (Jack Harris)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: CITATIONS :: AUTEURS ET ARTISTES :: MEMBRES AUTEURS ET ARTISTES
(cliquer sur titre pour entrer)
-
Sauter vers: