Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La tentation de Saint-Antoine, Flaubert, 1874

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vyvy
plume de Pelicanus
avatar

Féminin Nombre de messages : 832
Date d'inscription : 04/03/2008

MessageSujet: La tentation de Saint-Antoine, Flaubert, 1874   Dim 10 Aoû - 15:26

Dans la maison de mon beau-père, il y a une mine de livres. J'ai lu ce matin cet extrait. Saint-Antoine est un ermite, retiré au sommet d'un montagne. Il est soumis à diverses tentations et il a des visions fantastiques. Ici, deux femmes s'offrent à lui. Elles sont en réalité la luxure et la mort. Il s'agit de leur dialogue.

LA MORT
Tout de suite ou tout à l'heure, qu'importe! Tu m'appartiens, comme les soleils, les peuples, les villes, les rois, la neige des monts, l'herbe des champs. Je vole plus haut que l'épervier, je cours plus vite que la gazelle, j'atteins même l'espérance, j'ai vaincu le fils de Dieu.

LA LUXURE
Ne résiste pas: je suis l'omnipotente! Les forêts retentissent de mes soupirs, les flots sont remués par mes agitations. La vertu, le courage, la piété, se dissolvent au parfum de ma bouche. J'accompagne l'homme pendant tous les pas qu'il fait, - et au seuil du tombeau il se retourne vers moi!

LA MORT
Je te découvrirai ce que tu tâchais de saisir, à la lueur des flambeaux, sur la face des morts, - ou quand tu vagabondais au-delà des Pyramides, dans ces grands sables composés de débris humains. De temps à autre, un fragment de crâne roulait sous ta sandale. Tu prenais de la poussière, tu la faisais couler entre tes doigts; et ta pensée, confondue avec elle, s'abîmait dans le néant.

LA LUXURE
Mon gouffre est plus profond! Des marbres ont inspiré d'obscènes amours. On se précipite à des rencontres qui effrayent. On rive des chaînes que l'on maudit. D'où vient l'ensorcellement des courtisanes, l'extravagance des rêves, l'immensité de ma tristesse?

LA MORT
Mon ironie dépasse toutes les autres! Il y a des convulsions de plaisir aux funérailles des rois, à l'extermination d'un peuple, - et on fait la guerre avec de la musique, des panaches, des drapeaux, des harnais d'or, un déploiement de cérémonie pour me rendre plus d'hommage.

LA LUXURE
Ma colère vaut la tienne. Je hurle, je mords. J'ai des sueurs d'agonisant et des aspects de cadavre.

LA MORT
C'est moi qui te rends sérieuse;enlaçons-nous.
Revenir en haut Aller en bas
debby1304
plume d'Alcyon MODERATRICE
avatar

Féminin Nombre de messages : 2063
Age : 66
Localisation : là où l'amour me garde
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: La tentation de Saint-Antoine, Flaubert, 1874   Dim 10 Aoû - 16:50

je n'avais jamais lu ce texte et, à vrai dire, j'avais un peu oublié Flaubert...
merci à toi Vyvy de m'avoir rendu la mémoire et l'envie de relire ce grand auteur...

_________________
Le mot est l'homme, sa mémoire et son devenir (E.Jabès)
Revenir en haut Aller en bas
 
La tentation de Saint-Antoine, Flaubert, 1874
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: CITATIONS :: TEXTES D'AUTEURS-
Sauter vers: