Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'histoire sans faim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Capso
plume de Colibri


Féminin Nombre de messages : 1
Age : 36
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: l'histoire sans faim   Ven 16 Mai - 19:33

L'histoire sans faim


C'est ainsi que le couteau a éclairé mon anneau :
Sous les voiles et faux amis, la découverte applaudit
Et j'admire mon feu de joie en saluant les corbeaux
Qui déjà chassent mon pas et sourient aux endormis

Qu'était-ce donc alors, mon coeur ?
Un doux songe aux airs étranges
Une sonate louée à l'archange
Certes inouïe, mais sans saveur
L'amour est réinventé !
La bonne heure ! Allons-y donc !
Une vie agenouillée
Vaut bien une mort dans la honte

J'admets les vieilles formules et les cris alarmants
De l'océan funambule et ses enfants innocents
Je franchissais les montagnes et les neiges éternelles
Les religions, les magies, et les étoiles infidèles
Lorsqu'enfin je touchais l'aile du phoenix aux mille visages
Ses yeux d'or privés de sel se délutaient du mirage :

Mais que croyais-tu, ma mie
Sous tes louanges sans mesure ?
Le jour où je fus banni
Fut celui de ton usure
L'amour est réinventé ?
Voyons donc ! Elle est bien bonne !
Permets-moi de t'enchanter
Des jeux que sa gloire fredonne :

Si tu m'aimes, je te maudis
Si tu me suis, je te fuis
Si tu pleures, je te souris
Si tu meurs, j'en suis ravi


L'orange ne sait plus aimer, il préfère la vengeance
Sous les chaînes qu'il a créées, me détruit depuis l'enfance
Et la piteuse agonie qui surpasse mon supplice
C'est que je suis, pour ma vie, infiniment sa complice

Puis le Diable qui vit en Dieu
Renverse le sable au milieu
Sacre son fils, toujours en peine
Sous le corsage de la reine

Non, je ne veux plus aimer, et savoure ma délivrance
Sous les chaînes qu'il a créées, l'extermine d'un coup de lance
Et la piteuse agonie qui surpasse son supplice
Je serai, en bonne amie, éternellement castratrice
J'irai confier à la mer ce que les fiers hommes enseignent
J'expliquerai cet enfer qu'ils ont gravé dans mes gènes
J'irai confier à ma mère mon ultime voeu fidèle
A mon âme pulvérisée sous les rires des rois du ciel

Pourrais-tu, rien que cette fois
Sécher tes larmes inutiles
Pour ne compter que sur toi
Et rêver à d'autre îles ?
Oublie donc cet être immonde
Qui t'aime en sang, non en vie
Lève-toi et vole au monde
La pureté qu'il a salie
Vois Mamma : tu es la vie
Voix et ses veines sont tiennes
Voie : t'aurait-il trahie ?
Choix : il se damne lui-même

Et la mer me confiera ce que ses chers fils enseignent
Tels les combats d'autrefois et la beauté qu'ils étreignent :

Quand la flamme jalouse se lève pour assommer ton coeur nu
Retiens le feu dans la sève où il crut t'avoir déchue
Vrai, il consume tes terres, soumet tes lèvres au désert
Mais a-t-on pu contempler son mal brûler dans la mer ?
Pleure encore, petit trésor, en rafales protège ton corps
Et ta pluie embaumera l'astre dans son propre décor
Suis la danse des cascades, tourbillons, sombres ruisseaux
Chante aux sources la renaissance des enfants sacrés de l'O


Et la mer me confiera ce que les poètes enseignent
Inconscients de leurs émois et leurs déluges de blasphèmes

Vois ma fille : tu es la vie
Voix et ses veines sont tiennes
Voie : t'aurait-il trahie ?
Choix : il se damne lui-même
L'amour est réinventé
Tout autant que l'est la haine
Conjugue le père au passé
Pour qu'enfin l'unité règne.
Revenir en haut Aller en bas
 
l'histoire sans faim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: POEMES :: poèmes de CAPSO-
Sauter vers: