Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Dune blonde.

Aller en bas 
AuteurMessage
Domi
plume de Mésange
Domi

Féminin Nombre de messages : 62
Age : 60
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 14/05/2008

Dune blonde. Empty
MessageSujet: Dune blonde.   Dune blonde. Icon_minitimeJeu 15 Mai - 13:19

Dune blonde

Dune blonde amante des souffles de hasard

J’avance, flots d’or d’éternité revêtus
Pourtant je n’amasse et je n’offre que fétus

Dune blonde amante des souffles de hasard

Mais tant d’aubes claires s’irisent tout là-bas
Et les vents m’emportent vers des lointains de nacre,
M’entraînent où flamboient des horizons lilas…

En moi fourmillent toujours mes espoirs têtus
Pourtant je n’amasse et je n’offre que fétus

Le tourment de ma soif la plus vive s’estompe :
Dans la coupe d’ocre d’un désert sans orages
Une fadeur sourde se répand et détrompe
Mon coeur exalté par de somptueux mirages

Les jours s’obstinent malgré mes paupières closes
Et les vents m’emportent vers des lointains de nacre
Où je voile de poussière l’éclat des choses

Dans la coupe d’ocre d’un désert sans orages
Je ne veux plus verser de nectars éphémères
Mon coeur exalté par de somptueux mirages
Tu vois la mort du jour confondre tes chimères

Dune blonde amante des souffles de hasard
Craintive quand l’ombre s’empare de l’entour
Lorsque le froid t’étreint, que naissent des murmures,
Qu’ils s’enflent, s’aiguisent, se hèlent tour à tour
Sous le dais nuital où se perdent leurs augures

Que des formes paraissent qui semblent guetter
Porteuses fidèles d’un très ancien message
Mais la peur t’instille son fiel pour apprêter
Ces remous clairs-obscurs qui te feraient plus sage

Dune blonde amante des souffles de hasard
Lorsque le froid t’étreint, que naissent des murmures,
Découvre dans ces voix les Mentors qui conseillent
Sous le dais nuital où se perdent leurs augures
Apprends les parfums musqués des fleurs qui s’éveillent

Porteuses fidèles d’un très ancien message
Versant des larmes de rosée pour qu’à l’aurore
Ces remous clairs-obscurs qui te feraient plus sage
Miroitent, tranquilles et t’appellent encore

Dune blonde amante des souffles de hasard…


Juillet 1996, Septembre 1997.
Lyon, Saint Nizier.

Ce texte a été inspiré par la gravure intitulée "Nemo pervenit qui non legitime certaverit" : "Nul n’y parvient qui n’a combattu selon les règles" (la 1ère Porte) insérée dans le roman Club Dumas d’Arturo PEREZ-REVERTE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.venez-chez-domi.fr/blog/
 
Dune blonde.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: POEMES :: poèmes de DOMI-
Sauter vers: