Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 poèmes de teliss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: poèmes de teliss   Mar 2 Oct - 14:19

Tel le souffle sauvage qui a présidé aux grandes migrations des débuts de l'humanité, c'est une femme qui m'a fait sortir des premiers lieux, ces petites habitudes de pitance dans lesquelles nous nous enfermons ...


La Grande Dame aux yeux verts

La Grande Dame au yeux verts ne partira pas
Pour la retenir, ni intérêts grégaires ni appât
Le seul nom d’Aniram suffit à faire sa vie
Parmi ses compagnons, ses frères, ses amis
Non, la Grande Dame aux yeux verts ne partira pas
Ou c'est nous qui l'accompagneront avec elle ici

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.


Dernière édition par le Sam 22 Déc - 3:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: poèmes de teliss   Mar 2 Oct - 15:33

Et c'est encore une autre femme, par son sacrifice imprévu, qui m'a ouvert les yeux sur les risques à séjourner trop longtemps dans les marais de nos mauvais nous-mêmes, il faut repartir et continuer la quête sans cesse ...


Tristesse d'un soir

En ce soir aveugle, j'étais consterné
Vous m'aviez enlevé ma protégée
Celle là que j'avais bien parrainée
Celle là qui nous l'avait chanté haut
De "ces gens qui ont des maux pour des mots".
Plutôt qu'y heurter nos mauvais nous-mêmes
N'était-ce pas l'occasion d'y faire poèmes ?
Par la mêlée réunir ceux qu'on aime ?
Mais cette tristesse s'est éteinte d'elle-même
Car où s'éteint chaque jour la lumière
Nous retrouvons tous par celle de nos yeux

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.


Dernière édition par le Sam 22 Déc - 3:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: poèmes de teliss   Mar 2 Oct - 15:36

Mais l'exaltation à poursuivre le chemin, et les joies de ses clairières, ne nous font pas exclure ni oublier ceux qui peinent à l'instant ; leurs sentiers rocailleux, nous devrons aussi les emprunter ...


A Sissla, Titou, Debby ...


La fête de la musique une nuit
Avait rempli ma tête de toutes sortes d'harmonies
La fête de la musique une nuit
M'avait rappelé à ceux qui m'étaient trop lointains

Sissla, si tu es bien là
C'est que tu es tout près de ceux que tu aimes
Sissla, si c'est cela
C'est que nous sommes proches avec toi

Titou, dans ce petit tout
Il n'y a rien de moins que l'espoir
Car c'est pour l'amour infini
Que juste l'amour temporise

Debby, tu deviens toujours plus grande
Même les tourments portés au front
Ne peuvent enlever la lumière de tes yeux

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.


Dernière édition par le Sam 22 Déc - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: poèmes de teliss   Mer 24 Oct - 3:44

Et parfois, au détour d'une sente, il arrive que nous soyons pris de chagrin par la séparation d'un splendide chat qui nous avait accompagné , et ce chagrin lui-même nous enseigne par l'amour qu'il porte ...



Bien-même au travers de sa vie
Griffée de tous ses sillons
On peut le voir à l'envi
Pourchasser cent mille papillons

Continuant de cent mille façons
Serments et témoignages de vie
Méritant avec notre affection
L'espoir qui jamais ne finit

Bien-même au delà de sa vie
Parvenue en ces terres étranges
Où elle est reconnue des anges
Le ciel, aux papillons, il ravit ...

Ses yeux d'azur nous contemplent
De sa blancheur immaculée
Comme pour vers lui nous guider
Et poursuivre son exemple.

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.


Dernière édition par le Sam 22 Déc - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: poèmes de teliss   Sam 22 Déc - 3:08

Il nous fallait parfois franchir d'âpres défilés. Au fonds d'une gorge, un étang luisait comme un scarabée doré, et comme je me penchais sur le miroir liquide, je vis une fée ; ou bien était-ce une fée qui regardait un miroir, je ne sais plus... Pénélope me demanda quel était son nom ?

Tu vois en moi et moi en toi
Pour que le miroir soit
Mais le miroir n'a pas de nom
Ou il n'en a plus
C'est le nom perdu
Celui qui s'est brisé, dispersé
C'est le nom de la Présence
Pour se réunir au nombre d'éternité

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.
Revenir en haut Aller en bas
teliss
plume d'Alcyon
avatar

Masculin Nombre de messages : 1757
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: poèmes de teliss   Jeu 21 Mai - 19:52

Les jours me semblaient devenir de plus en plus harassants. On me prêta un manteau, tout blanc ...





La lumière

Pour ceux qui ne demandent jamais
Mais simplement d'aimer toujours
La lumière reste dans leur coeur à jamais
Car là est sa véritable demeure pour toujours

Mais pour ceux qui errent encore beaucoup
Et qui ont grand besoin de lumière un peu
Combien l'art lumineux les aide beaucoup
A retrouver ardemment leur plénitude un peu

Nous ne connaissons bien souvent
Les choses que du dehors
Et demeurons enfermés à un dedans
Où nous sommes présents rarement

Et ce qui replie le manteau de la nuit
Pour nous habiller de la vêture du jour
Nous aide à oublier les pensées ténébreuses
Pour clarifier notre coeur de blancheur lumineuse

_________________
Il n'y a que deux artistes, celui qui a créé son art et celui qui l'a appris.
Les deux sont dignes d'intérêt, mais le deuxième n'existe que parce que le premier est.
Revenir en haut Aller en bas
 
poèmes de teliss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: POEMES :: poèmes de TELISS-
Sauter vers: