Sous la Plume

Expériences d'écriture d'émotions et de pensées
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la dame du lac et les gobelins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
emilie
plume d'Hypolaïs
avatar

Féminin Nombre de messages : 126
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 08/11/2007

MessageSujet: la dame du lac et les gobelins   Lun 25 Fév - 17:00

Cette histoire se passe il y a quinze ans environ en Normandie. Brohm, un jeune garçon décide de partir rejoindre ses amis non loin de la falaise blanche.

Aujourd'hui le temps était affreux, on ne voyait rien à dix mètres à la ronde, mais rien ne l'empêcha de sortir. Chemin faisant Brohm fut soudain attiré par quelque chose de brillant. Il s'approcha et vit un oeuf bleu et scintillant, il le prit délicatement et le mit dans son sac. Puis sans y prêter attention, il reprit sa ballade. Il marcha encore et toujours. Il avait pour seule lumière une lanterne à la lueur vacillante. Il voyait mal et tous les chemins se ressemblaient. Il prit celui q'il pensait être le bon mais se trompa. Celui qu'il avait emprunté le mena jusqu'à la prairie des gobelins.

- Un quoi me direz-vous ? Un gobelin. Comment, vous n'avez jamais entendu parler des gobelins ? Je n'en suis pas si sûre. Ecoutez plutôt. Un gobelin est un petit être de 40 à 50 centimètres pas bien beau. Mais attention, les gobelins ne sont pas tous inoffensifs. On distingue deux sortes de gobelins : les gobelins bienveillants et les gobelins malveillants. Il faut faire très attention car ils ont des pouvoirs magiques dévastateurs.

Brohm ne se doutait pas que justement ce qu'il avait mis dans son sac était un oeuf de cette étrange créature. Il ne se doutait pas qu'il courait un véritable danger, qu'il fallait qu'il se débarasse de l'oeuf au plus vite. Il s'approcha un peu plus et encore un peu plus. Il connaissait un peu l'histoire de ces étranges humanoïdes, il ne savait pas par contre qu'ils pouvaient être dangereux.

A présent, il était à 50 centimètres et devant lui se trouvait un lac, un immense lac noir et nauséabond. Il ne s'étonna plus de trouver des gobelins à cet endroit, ces petits êtres raffolaient de ces endroits.
Il les observa, toujours en silence, il y en avait des centaines, ils grouillaient dans tous les sens.
Soudain Brohm vit courir les gobelins tout autour du lac, il se demanda ce qui se passait. Là, il voit une étrange dame toute blanche sortir du lac. Elle avait une clarinette à la main, elle l'a porta doucement à ses lèvres et se mit à jouer. C'est alors que les gobelins se regroupèrent, on aurait dit un nuage immense et dense, une armée de petits soldats attendant les ordres du capitaine.
Le plus étrange dans ce spectacle c'était que Brohm n'entendait rien, ni le langage des gobelins, ni le doux son de la clarinette de la fille du lac.

Maintenant il n'y avait plus un gobelin qui pointait le bout de son nez. Mais la jeune fille du lac, était là, elle se dirigea vers Brohm. Le jeune homme était effrayé, il se mit à courir. Elle le poursuivit encore et toujours, elle semblait infatiguable. Brhom lui était épuisé, il trébucha sur une souche et tomba à terre.
Il était de plus en plus effrayé, il s'effondra en larmes. La dame s'approcha doucement, elle s'agenouilla et tenta de le rassurer.
- N'aie pas peur mon garçon, je ne te veux pas de mal, au contraire je veux te sauver !
Le petit garçon la regarda étonné :
- Me sauver, mais de quoi ?
- Du terrible danger qui se trouve dans ton sac !
- Quel danger ! Quel danger ! Je n'y comprends rien, j'en ai assez !
Il se remit à pleurer, elle le consola une nouvelle fois :
- Non, ne pleures plus. Je vais t'expliquer. Dans ton sac se trouve un oeuf de gobelin, il peut éclore d'une minute à l'autre, surtout s'il est bien au chaud !
Il la regarda étonné :
- N'aies crainte, je suis là maintenant. Il faut juste que tu écoutes attentivement ce que je vais te dire !
Pour toute réponse il fit un grand "oui" de la tête :
- Maintenant, tu vas me donner ton sac, doucement très doucement. Un gobelin est peut-être né, il ne faut pas l'effrayer, il risquerait d'être très dangereux.
Brohm s'exécuta en silence, il avait de plus en plus peur. Puis la jeune fille reprit ses explications :
- Maintenant, va te cacher derrière le fourré, et ne bouge surtout pas !

Il partit rejoindre le buisson. La jeune fille s'empara doucement du sac et l'ouvrit. Ce qu'elle avait pressenti s'était produit, le gobelin était né, malgré sa taille minuscule il était très nerveux. La dame du lac pour la première fois semblait effrayée, elle prit ses jambes à son cou et rejoignit Brohm.
- Viens nous devons partir, vite ! Ce gobelin semble très excité, ce doit être la pluie qui le rend ainsi. Les gobelins aiment l'eau mais pas celle de la pluie, elle est trop propre pour eux ! Dis-moi où habites-tu ?
- J'habite au début du bois !
- D'accord alors laisses-toi aller je vais te raccompagner !

C'est ainsi que la dame du lac endormit l'enfant d'un coup de baguette magique, le prit dans ses bras et le reconduisit chez lui. Elle prit soin avant de partir d'effacer cette terrible journée de sa mémoire et l'allongea paisiblement dans son lit. Brohm quant à lui ne s'aventura plus jamais dans la forêt les jours de pluie et à la tombée de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
 
la dame du lac et les gobelins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sous la Plume :: ECRITURE :: AUTRES TEXTES (COURTS) :: SAYNETTE, SKETCH, THEATRE, SCENARIO-
Sauter vers: